Sur la piste des Tuileries

Lundi 24 septembre 2012

Ce matin, lorsque nous sommes arrivés à l’école, nous avons fait la connaissance de Jean-François (Jeff) et d’Antonella qui vont animer les ateliers d’art plastiques et d’écriture avec Jacques, notre enseignant. On nous a d’abord distribué des documents où il y avait des photos prises sur le parcours que nous allions effectuer. On devait retrouver les lieux correspondant à ces photos sur le trajet.

Un groupe est parti avec Caroline (notre professeur du lundi) et Jeff ; un autre groupe est parti avec Jacques et Antonella. Les deux groupes ne sont pas partis en même temps : le premier groupe étudiait le plan de la balade pendant que le deuxième groupe remontait le boulevard Fenouil, puis se dirigeait vers la gare de l’Estaque. Nous avions des appareils photos.

À la gare, on nous a distribué deux photographies prises au même endroit, mais à des époques différentes : de nos jours et dans les années 1940. Il fallait trouver le lieu d’où avaient été prises les photos. Nous avons pu constater que, dans le passé, il y avait une tuilerie près de la gare et une autre à la place du collège de l’Estaque. Ces tuileries étaient proches de la mer et de la gare, ce qui facilitait le transport des tuiles par trains et par bateaux. Antonella nous a demandé de compter les cheminées sur la photo. Elle nous a expliqué que le nombre de cheminées correspondait au nombre de fours dans une tuilerie ; donc, plus il y avait de cheminées, plus la tuilerie était importante.

Nous sommes passés par la Traverse Saumaty et avons pris des photos d’un mur fait uniquement de tuiles. Nous nous sommes ensuite dirigés vers le rond point de Saumaty. Puis, nous sommes arrivés à la Traverse de la Poste et avons pris la Traverse Picasso qui est une « courée », c’est-à-dire un ensemble de petites maisons côte-à-côte, avec une grande cour commune, où vivaient les ouvriers des Tuileries et des autres usines. Là, nous avons photographié un mur de tuiles et de briques. Le deuxième groupe a mangé quelques grains de raisin qui bordaient une maison abandonnée. Puis, nous sommes descendus par des escaliers. Plus bas, dans la petite rue, nous avons vu un puits qui était fermé. Maintenant l’eau est payante et elle arrive par les robinets. Dans la Traverse Régali, nous avons vu une ancienne entrée de tuilerie, repérable par des poteaux en briques. Nous sommes allés à un point de vue où nous devions reconnaître l’emplacement de la photo que nous tenions dans les mains. Après, nous sommes rentrés à l’école en passant par la Traverse Vincenti et le stade.

Nous avons aimé cette balade parce que nous avons découvert les changements survenus dans le quartier au cours des cinquante dernières années. En effet, les Tuileries ont été détruites pour faire place à des maisons et à des bâtiments modernes. Beaucoup de choses ont changé en quelques années. Mais, nous savons aujourd’hui que Marseille était réputée dans le monde entier pour ses tuiles du Bassin de Séon.

Elliot, Marwan, Luka, Chaïneze

Publicités
par tempsdesluttes Posté dans Sorties

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s