La colline « vert-de-gris »

Au début de la Seconde Guerre mondiale, la moitié nord et l’Ouest de la France étaient une zone occupée par l’armée allemande. Le Sud de la France, c’était la zone libre. Mais quand les Anglais et les Américains (les alliés de la France) ont débarqué en Algérie, avec pour objectif de libérer l’Italie, puis la France, Hitler, le Chef des Allemands, a décidé d’occuper la zone libre.

À cette époque Lucien était tout petit ; il avait 5 ans. Un jour, il a entendu du bruit. Les murs se sont mis à trembler. C’était vers 6 ou 7 heures du matin, le 11 novembre 1942 : « soudain, je vois des tanks avec des canons. Ils descendaient le long de la Route Nationale. Il y avait des chevaux avec des canons derrière, des mitrailleuses, des soldats avec des fusils. C’étaient les Allemands qui arrivaient. Du jour au lendemain, notre colline, où on s’amusait tant, devint le terrain d’exercice des Allemands qui y tiraient à balles réelles ! Elle était devenue pour moi « la colline vert-de-gris », de la couleur de leurs uniformes.

Les officiers Allemands s’étaient installés dans le Château de Foresta. « La colline vert de gris » c’est le titre d’un des premiers romans que Lucien a écrit.

Elliot, Alexandre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s