Les travaux les plus durs

Les travaux les plus durs, c’était creuser à la pioche et remplir des brouettes et des wagonnets 12 heures par jour et 6 jours sur 7, même quand il pleuvait et même en plein « cagnard ». Et des fois, parce qu’ils ne gagnaient pas beaucoup d’argent, les ouvriers travaillaient aussi le dimanche. Ils faisaient des heures supplémentaires. Lucien nous a dit qu’un jour il y a eu un blessé. Un ouvrier avait pris une roche sur la tête. Dans le creux, il y avait en effet pas mal de roches qui s’effritaient et qui tombaient. Cet ouvrier a été transporté dans une brouette pour se faire soigner. Il n’y avait pas l’ambulance des pompiers à cette époque.

Keyllian, Fares

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s