Le four tunnel

Dans les années 1970, grâce au four « tunnel », le travail est devenu plus facile pour les ouvriers. Le four tunnel est plus grand que le four Hoffman. Il contient beaucoup plus de technologies et fonctionne au gaz. Les tuiles entrent dans le four sur des wagons. Là, le feu est fixe et les tuiles progressent vers lui. Elles cuisent et ensuite elles s’éloignent automatiquement du feu pour refroidir, remplacées aussitôt par un autre chargement de tuiles à cuire. Cela fait un circuit qui ne s’arrête jamais. Pour produire des tuiles ou des mallons avec ce four, il n’y a besoin que de quelques ouvriers qui chargent et déchargent les wagonnets et surveillent le bon déroulement des opérations de cuissons.

Driss et Kiyan

four tunnel elliot001
Four tunnel. Schéma d’Elliot, d’après un croquis effectué au tableau par Michel Librini

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s