Le stockage des mallons

Stocker des mallons, c’était dur pour les ouvriers car ils devaient pousser des « carolines » (des sortes de brouettes) de plus de 100 kilos. Ensuite, ils faisaient des piles avec des paquets de 10 mallons et ils plaçaient au-dessus une grosse brique pour ne pas qu’ils se déforment pendant le stockage et qu’ils restent bien plats. Plus tard, ces mallons étaient chargés à la main sur des camions ou embarqués sur des tartanes, en direction du Port de la Joliette, pour l’exportation.

Driss, Alexandre, Kiyan

tartane sophie
Tartane mallonière. Dessin de Sophie

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s