La situation des tuileries dans les années 1970

André Gheysens nous a dit que la plupart des tuileries du Bassin de Séon avaient fermé dès les années 1960, car il y avait moins de débouchés à l’étranger et une concurrence importante avec les tuileries de la région d’Alsace Lorraine et des Charentes. Seules les entreprises qui avaient su se moderniser, en s’équipant notamment du four tunnel, avaient survécu. À son époque, en 1973, il ne restait, dans le Bassin de Séon, que les trois usines Jean Roubaud où il travaillait, et l’usine Joseph Fenouil qui fabriquait des mallons. Il y avait aussi l’usine de La Plata qui était à la place du Collège de l’Estaque et qui fournissait en tuiles l’Argentine et plus généralement l’Amérique du Sud.

Marwan

usine jean roubaudred

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s